Ne plus confondre les lettres miroir avec les zoogotos
Ne plus confondre les lettres miroir avec les zoogotos
Pas étonnant qu'on les confonde !
Inclus dans le Pack Zoogotos

Pour expliquer aux enfants pourquoi ils confondent certaines lettres.

Pourquoi les enfants confondent-ils très souvent le b, et le d, le p et le q, ou même le f et le t ? Est-ce un défaut d’apprentissage ?

Non, le « stade miroir » est une fonction normale et naturelle du système visuel, et il peut être surmonté.


Très schématiquement, lorsque nous apprenons les lettres (ou les chiffres - voir la méthode Plouf!), notre cerveau utilise une région qui sert à l’origine à reconnaître les objets ou les visages. Pour cela, le cerveau a appris, au fil de l’évolution, à considérer deux images en miroir, par exemple les deux profils d’une personne, comme un seul et même visage. Partant de ce constat, il est logique qu'aujourd'hui encore, le b et le d soient spontanément considérés comme les deux "profils" d’une même lettre ! 

De plus, le cerveau traite les lettres (ou les chiffres) non dans leur globalité, mais plutôt par une procédure de décortication de composantes (lignes, courbes) qui sont chacune analysées par des cellules différentes, avant qu’un "réassemblage" soit fait. Le risque de confusion est donc encore plus grand.

Nous avons constaté que les zoogotos aidaient grandement les enfants à ne plus confondre les lettres. En effet, si le b et le d sont deux images en miroir, Babette la belette et Didier le dindon, eux, sont très différents visuellement, et toujours vus dans le même sens. Il n'y a donc quasiment aucun risque de les confondre. Ainsi, en cas de doute face à un b ou un d, on peut suggérer aux enfants de se demander à quel zoogoto la lettre leur fait penser ; on constate à l'usage qu'ils ne se trompent pas, et qu'ils refont alors facilement le chemin "belette"-son /b/-lettre b.


Les deux affichettes proposées ont pour objectif de rassurer les enfants en leur faisant comprendre qu'il est tout à fait normal qu'ils confondent certaines lettres, car composées des mêmes lignes et courbes. Elles insistent alors sur les différences physiques et de posture entre les zoogotos pour bien les figer dans l'esprit des enfants.